Bannière École des sciences de la gestion

UQAMESGHome

Rechercher

Accueil

Le Centre de recherche sur la ville (CRV) est un regroupement interdisciplinaire de chercheurs et de chercheures de l’UQAM, membres, pour la plupart, du Réseau Villes Régions Monde (www.vrm.ca). Il constitue l’antenne UQAM de VRM. Les activités de recherche du CRV renvoient aux axes thématiques de VRM et s’inscrivent dans quatre axes de recherche : gouvernance locale et participation citoyenne; aménagement, développement et transport durables; mutations sociales et milieux de vie; innovations, tourisme et espaces urbains.


Nouveau membre

Le Centre de recherche sur la ville (CRV) a accueilli à l’automne 2019 un nouveau membre. Il s’agit de Guillaume Éthier, Ph.D, professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM.

Les domaines d’expertise de Guillaume Éthier sont les suivants :

  • Théorie urbaine
  • Formes urbaines
  • Architecture iconique
  • Patrimoine
  • Culture numérique
  • Placemaking
  • Tiers-lieux

Évènements à venir

Séminaire de recherche sur la ville (Série Intersections)

Le jeudi 21 novembre 2019, de 12h45 à 13h45, local R-4880, pavillon des sciences de la gestion

«Processus d’aide à la décision en mobilité durable : La gestion du réseau viaire et les défis des instruments d’action publique locale»

par Sophie Paquin et Florence Paulhiac Scherrer.

Cette conférence présente les résultats d’une recherche-action portant sur l’évaluation des processus décisionnels du comité de circulation d’un arrondissement montréalais.  Elle poursuit deux ambitions : d’une part, celle d’évaluer les processus à l’œuvre, dans une perspective de promotion de la mobilité plus durable à l’échelle locale; d’autre part, de réfléchir à la portée de ce type recherche tant pour les chercheurs que pour les praticiens et les décideurs.

Sophie Paquin est urbaniste, Professeure au DEUT, ESG, UQAM et Membre de la Chaire In.SITU et du CRV. Elle cumule plusieurs années d’expérience en expertise et recherche auprès des pouvoirs publics sur des thèmes comme la mobilité active et sécuritaire, l’aide à la décision pour les municipalités, la sécurité urbaine et la création d’environnements urbains favorables à la santé.

Florence Paulhiac Scherrer est Professeure au DEUT, ESG, UQAM et titulaire de la Chaire In.SITU, membre du CRV. Elle a mené plusieurs recherches sur les instruments et les conditions de la production et de la mise cohérence des stratégies de transport, de mobilité et d’urbanisme, ainsi que sur la prise en compte des dimensions sociales de la mobilité quotidienne dans ces politiques urbaines.


Séminaire de recherche sur la ville

Le jeudi 5 décembre 2019, de 12h45 à 13h45, local R-4880, pavillon des sciences de la gestion

«Here, There and Everywhere, ou comment le numérique change notre rapport à la ville»

par Guillaume Ethier, Département d’études urbaines et touristiques, ESG, UQAM


En études urbaines, l’émergence de l’ère numérique est envisagée quasi exclusivement sous l’angle de la Ville intelligente et des conséquences de l’imbrication des nouvelles technologies dans le fonctionnement des villes.
Sans nier l’importance de ce virage technologique, il semble qu’une mutation à caractère socioculturel, peut-être plus fondamentale celle-là, semble tomber — faute de concepts adéquats ? — dans l’angle mort d’une théorie urbaine qu’elle interpelle pourtant frontalement. De fait, la plus récente révolution numérique, qui correspond à l’émergence simultanée des téléphones intelligents et des médias sociaux depuis une décennie, a déplacé l’essentiel de nos interactions sociales vers la sphère virtuelle, ce qui change d’ores et déjà notre façon de négocier l’espace urbain. Disons-le autrement : l’ubiquité constante que procure nous appareils connectés nous place dans un ici et un ailleurs perpétuel qui modifie nos rapports interpersonnels dans l’espace public, comme en témoignent ces cafés fantômes remplis d’écrans bleutés, ou encore, ces wagons de métro où l’intimité numérique est devenue la norme. Loin de refuser les transformations en cours, il semble intéressant d’explorer les apories et les vertus des nouvelles sociabilités numériques de manière à requalifier, à l’inverse, le rôle de la ville comme source renouvelable de rencontres concrètes et significatives entre humains « en chair et en os ».

Guillaume Ethier est professeur en théories de la ville, rapports espace-société au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM. Sociologue, il s’intéresse aux formes urbaines contemporaines en tant que reflets de la société. Il a soutenu une thèse de doctorat sur la starchitecture lui ayant valu les prix Phyllis Lambert (thèse de l’année sur l’étude de l’architecture au Canada) et Jean-Pierre-Collin (thèse de l’année en études urbaines du réseau Villes Régions Monde). Durant les dernières années, il a publié Architecture iconique : les leçons de Toronto (PUQ, 2015) et dirigé l’ouvrage collectif Le spectacle du patrimoine [The Spectacle of Heritage], PUQ, 2017). Il s’implique depuis quelques années dans le milieu du placemaking à Montréal, notamment auprès de l’organisme La Pépinière Espaces collectifs. Il s’intéresse par ailleurs aux mutations urbaines à l’ère numérique, sujet traité notamment dans un essai à paraître, La ville analogique.


Nouvelle publication

Revue Téoros, Les destinations à l’épreuve des marques du territoire (38, 2 : 2019)  https://journals.openedition.org/teoros/3690


Programme de subvention interne du CRV – Résultats de l’appel à projets 2019-2020

Quatre projets de recherche ont été retenus cette année, reflétant chacun le dynamisme des axes de recherche du CRV et de ses membres. Félicitations aux 8 membres du CRV pour ces projets!

« Profil des acheteurs de condominiums et évolution des valeurs foncières dans un quartier en gentrification »
Dirigé par Hélène Bélanger* (DEUT) et Louis Gaudreau* (École de travail social) *Membres du Collectif de recherche et d’action sur l’habitat (CRACH) Axe Mutations sociales et milieux de vie

« Les travailleurs autonomes : Habitudes de déplacements, organisation du temps et qualité de vie »
Dirigé par Ugo Lachapelle (DEUT) et Georges A. Tanguay (DEUT)
Axe Aménagement, développement et transport durables

« Quelle place pour les transports actifs sécuritaires au sein des enjeux de mobilité sur le réseau viaire local ? Processus d’aide à la décision P.U.R. (Personnes, usages et rues – people, uses, road) »
Dirigé par Sophie Paquin (DEUT) et Florence Paulhiac Scherrer (DEUT)
Axe Aménagement, développement et transport durables

« Enjeux de développement et d’agrotourisme en périphérie de la ville de Hôi An (Vietnam) » Dirigé par Pham, Hien (DEUT) et Lapointe, Dominic (DEUT) Axe Innovations, tourisme et espaces urbains


[+] Voir tous les évènements